La dolce vita en Toscane - Partie 1



La toscane qui abrite des villes telles que Florence, Livourne, Pise ou encore Vinci (oui oui la ville qui a vue naître Leonardo) est ma région favorite en Italie.

Un décor magnifique parsemé de colline, de cyprès et d'oliviers, berceau de la Renaissance et des chefs d’œuvres des plus grands artistes de l'époque...
A Florence comme dans beaucoup de village médiévaux, on rencontre des pans d'Histoire à chaque coin de rue.
C'est dans cet univers tout droit sorti d'un roman de Juliette Benzoni que je vous invite à plonger aujourd'hui.

Ayant pris énormément de photos lors de mes deux séjours en Toscane, j'ai décidé de couper la poire en deux en vous présentant dans une première partie La Ville des Médicis - Florence, et ensuite les autres villes et villages que j'ai eu l'occasion de visiter.

Florence est un témoignage bien vivant de notre Histoire, un dédale de rue médiévale accueillant de nombreux palais eux-même écrin d’œuvres signées de la main de Brunelleschi, Botticelli, Michel-Ange et bien d'autres.

Le symbole même de la ville de Florence, le Duomo ou plutôt Santa Maria Del Fiore, située en son coeur historique, est une oeuvre de Filippo Brunelleschi.



Le Duomo, avec ses briques rouges et sa façade de marbre blanc, vert et rouge reconnaissable entre milles reste de nos jours le plus grand dôme de maçonnerie au monde, rien que çà !
Enfin le Duomo n'est pas qu'un dôme c'est aussi une impressionnante cathédrale, un campanile et un batistère.



Bien sûr tout ceci est visitable, si vous avez le courage de monter les quelques 414 marches du campanile ou les 463 marches du Duomo, vous aurez une vue magnifique sur la ville et ses alentours (testé et approuvé)

Intérieur du Baptistère
Coupole du Baptistère
Duomo
Duomo
Vue du Duomo

Comme partout en Italie vous pouvez acquérir un pass, ici la Firenze Card, valable 72 h pour 72 € qui vous permet "gratuitement" de visiter 72 musées avec un accès prioritaire pour chacun.
C'est un très bon plan sachant qu'en période estivale les files d'attentes sont souvent interminables et en plein soleil !
Pour les transports en commun, qui de toute façon ne circulent quasiment pas dans le centre historique, mais qui peuvent vous être utile pour rentrer à l'hôtel ou vous rendre dans certains lieux un peu éloignés du centre ville, vous pouvez vos procurer auprès des marchands de journaux ou tout autre magasin agrée ATAF des cartes valides 3 jours (12 €) ou 7 jours (18 €)

Voilà, le matériel en main, le soucis maintenant et de savoir par où commencer ?
Que dites-vous du Palazzo Vecchio ? D'ailleurs pour s'y rendre il suffit d'emprunter le non moins célèbre Ponte Vecchio et ses boutiques.


Je vous rassure de nos jours on ne traverse plus une ruelle rempli de boucher déversant leur déchets dans le fleuve, mais de bijouterie de luxe. Ouf.

Le Palazzo Vecchio est un palais forteresse d'époque médiévale, transformé par les Médicis en palais Renaissance remplie d'oeuvre et de fresques, rien d'étonnant pour cette famille donc.
Le palais est un vrai labyrinthe a parcourir absolument !


En sortant, vous pouvez faire un petit tour de la Piazza della Signoria, dominé par le Palazzo Vecchio, qui accueille des oeuvres telles que la Fontaine de Neptune, une copie du David de Michel-Ange et la Loggia dei Lanzi, un musée de plein air qui abrite des statues antiques.


Continuons sur les palais avec mon lieu préféré de Florence : le Palazzo Pitti.
Ce palais a été racheté par les Médicis, un peu à l'étroit dans leur Palazzo Vecchio, aux Pitti, des banquiers en faillite, et considérablement agrandi.
La facade du Palazzo Pitti est un peu austère et reste dans l'esprit des palais-forteresse mais les décorations intérieures sont particulièrement luxueuses (les photos malheureusement interdites) et je ne vous parle pas des Giardino di Boboli qui sont a se damner.
Aujourd'hui le palais abrite 6 musées, 3 musées d'art décoratifs (costume, porcelaine, argenterie) et des galeries d'arts

Musée de la porcelaine
Musée du Costume
Musée d'art moderne


Les Giardino di Boboli offre une aparté paisible, après une visite parfois tumultueuse du palais au milieu de la foule des touristes.



Ces jardins regorge de petits coins tranquilles, notamment l'Isolotto, une petite île artificielle bordée par une allée de cyprès trèèès pentue plus facile a descendre qu'à remonter.


Il est aussi possible d'y admirer la Grotta del Buontalenti, une grotte artificielle où trône une statue de Vénus.


Je vous conseille également de vous rendre sur la terrasse du musée de la porcelaine, la vue sur la campagne toscane y est magnifique.


Si vous aimez les jardins et la verdure poussée votre visite jusqu'aux Giardino Bardini elevés en terrasses. La vue y est tout aussi impressionnante.



Dans le même quartier, il est également possible avec beaucoup de courage, de monter à la Chiesa San Miniato Almonte. Le monument tout comme la vue mérite le coup d'oeil et les courbatures éventuelles. En chemin vous rencontrerez un refuge pour chat où les locataires lézardant au soleil se font un plaisir de vous accorder une pause caresse dans votre ascension.

Restons dans le thème des Medicis avec la Biblioteca Medicea-Laurenziana dans le quartier San Lorenzo. (Ayant perdue les photographies du quartier San Lorenzo lors d'un cambriolage je n'ai malheureusement rien à vous montrer...)
Cette bibliothèque fondée par le Pape Clément VII (Jules de Medicis) a été conçue par Michel-Ange et abrite des ouvrages magnifiques.

Autre signe de la démesure des Medicis : La Cappelle Medicee. 
Ce sanctuaire dédié à la vanité des Medicis abrite les sépultures de membres éminent de la famille dont la dépouille du célèbre Lorenzo dit Laurent le Magnifique.

On y retrouve du marbre, du granit de la plus belle qualité incrusté de pierre semi-précieuses. 
Lors de ma visite, la chapelle principale abritait une exposition consacrée aux objets saints utilisés lors des enterrements, des bijoux ayant appartenu à la famille Medicis ou encore des masques mortuaires. 

Enfin, un dernier palais à ne pas rater dans le quartier : le palazzo Medici-Riccardi édifié par Cosme de Medicis, le fondateur de la dynastie des princes de Florence qui fut le modèle pour les demeures des riches famille Florentine du 15ème siècle.
A voir en particuliers la Cappella dei magi, une minuscule chapelle couverte de fresque exécutée par Benozzo Gozzoli dans laquelle sont représentés les membres du clan Medicis.

Si vous vous finir votre voyage sur une petite note de verdure, je vous invite à faire un petit détour par le Giardino dei Semplici crée au 16ème siècle pour fournir les remèdes médicinales des Medicis. Quasiment 3 hectares consacrés à la culture de plantes et d'épices médicinales, effluves enivrantes au rendez-vous !


Voilà voilà pour cette première partie de notre voyage en Toscane.
A bientôt dans un prochain épisode !